L’écarmotage invite à expérimenter des croisements d’écritures que rien ne rassemble mais que seul leur intensité rapproche. –

des lointains et de la brèche, inaperçues et reconnues et éditées et griffonnées … pourvu qu’on les rassemble dans leur écart et leur hétérogénéité.

 

Rencontres, croisements et rapprochements d’écritures

Lectures-ateliers-performances

 

L’écarmotage s’entend comme la mise en jeu de la multiplicité des écritures, pourvu qu’on les fasse coexister dans l’écoute de leurs rapprochements inédits

Voir entre                               contre l’escamotage

 

 

Catherine Vallon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *